Bienvenue sur
USEM
Anecdotes du 16 septembre

.. Patientez ..

logo USEM
sport enfant
foot loisircompetition foot
Retour

Pour ce second rendez vous de la saison, j'avais prévu de vous dévoiler quelques pépites survenues cet été et conservées jalousement avant publications.

Mais, actualité oblige, deux faits divers impromptus m'oblige à modifier, en dernière minute, la ligne éditoriale de cette rubrique…

 

Premier évènement de portée internationale :

Le lancement d'un nouveau sandwich par une célèbre chaîne de restauration made in USA.

Habituellement, cette multinationale table sur d'énormes campagnes de pub en ciblant la population mondiale (même si la moitié de la planète… crève la dalle !!)

Pour le lancement qui nous intéresse, la campagne de pub est beaucoup plus ciblée.

Elle s'adresse aux membres de l'Usem, voire les habitants du Montbrisonnais.

Et le mode de diffusion est assez surprenant, avec des affiches mises, clandestinement, dans des lieux choisis, comme les stades de l'Usem.

Pour effectuer cette besogne, la célèbre marque n'a pas hésité à soudoyer une sommité culinaire montbrisonnaise, infiltrées depuis quelques temps au sein du club (malgré les risques de représailles non négligeables).

Samedi matin, ce fin cuisinier, spécialiste du gratin dauphinois, qu'on appellera Bayanis (pour respecter l'anonymat) traînait de manière douteuse sur le parking de Montplaisir.

Il attendait le bon moment pour mettre ses affiches aux endroits stratégiques.

Cette affiche (ci-dessous), vantant le tout nouveau sandwich Mac Jouve.

Une affiche qui semble faire l'unanimité au sein des dirigeants du club, contactés en amont par ce pseudo fin gourmet, défenseur de la bonne bouffe, véritable Jean Pierre Coffe du Forez.

A son sujet, je vous conterai, à l'occasion, l'excursion culinaire qu'il a organisée cet été pour quelques dirigeants triés sur le volet.

Un tour de boulevard des saveurs européennes (de l'Italie à la Belgique) qui a laissé perplexes ses compagnons d'un jour.

Mais chaque chose en son temps.

Pour l'heure, il convient de tirer les enseignements de cette affiche.

Alors que la planète souffre et que la lutte contre le gaspillage s'intensifie, il semble important de se positionner contre l'invasion de la salade, présente dans toutes les  formes de sandwich et qui finit, régulièrement avec les déchets.

La planète est en danger !!

Relevons la tête (et les oreilles). Mobilisons nous : On n'est pas des lapins !!!!!

 

Deuxième évènement beaucoup plus local :

L'interruption du match U.18 contre Veauche, samedi après midi à Ecotay (voir la presse de dimanche).

Un voisin maniant une pelle mécanique ayant défoncé une conduite de gaz à quelques mètres de la pelouse de Dupuis Drouot, nécessitant l'intervention des pompiers et de GRDF.

Le Foot loisir qui devait jouer après les U.18, pût se rabattre sur le stade de Moingt, et, alors que rien ne le laissait présager, nos amis pompiers prirent, soudain, la décision de mettre en place un périmètre de sécurité, confinant les deux équipes et les spectateurs dans l'enceinte du stade. L'évacuation se fit, ensuite, par la pelouse, mais avec l'impossibilité pour les voitures garées à l'intérieur du périmètre de quitter les lieux.

Une longue attente commençait pour ces naufragés prit en otages par GRDF et le SDIS.

Parmi, eux, quelques dirigeants et joueurs de Veauche qui ne sont pas prêts d'oublier leur venue à Ecotay.

La petite troupe, mise en sécurité près de la buvette, essayant, alors, d'occuper le temps du mieux possible.


Papy décidait de retracer les lignes du terrain en vue du match U.15 du lendemain, tout en surveillant l'évolution de la situation du coin de l'œi, en bon adjoint à la mairie.


Magic, qui en connaît un rayon question tuyauterie, jubilait à l'idée d'être le premier entraineur de l'histoire de l'Usem à voir son match arrêté suite à …une fuite de gaz. De quoi marquer des points importants dans sa course au Mickey d'Or.

On doit noter, aussi, qu'il confirmait sa belle complicité avec les pompiers qu'il avait déjà croisé, le mercredi à Moingt, suite à un accident de scooter, au stade.

De quoi écrire une future histoire qui pourrait s'intituler : Magic ... le Mickey-Pompier.

 

Olivier et Emeric (voir photos) en profitaient pour évoquer leurs soucis respectifs dans l'organisation des catégories U.15 et U.18.

Emeric espérant que son match du dimanche matin pourrait bien avoir lieu, lui qui s'était battu toute la semaine pour avoir le droit de jouer sur la pelouse d'Ecotay, alors qu'Olivier refaisait ses comptes en termes de joueurs qualifiés pour la prochaine journée de championnat U.18.


L'attente devenant pesante, comme pour les prises d'otage, certain se laissait aller à quelques confidences.

Ainsi Olivier, ému aux larmes, montrait à ses compagnons d'infortune, le dernier selfie qu'il avait réalisé au stade de France, la semaine dernière, avec la réalisation de son rêve.

Sa rencontre avec son idole, Clément d'Antibes, le plus médiatique des supporters des bleus.

Mais l'émotion envahit tous les témoins lorsqu'il nous avoua sa terrible déception quand Clément lui avait expliqué l'absence, à ce match, de Balthazar … le célèbre coq connu de tous les fans des bleus !!!

Même si pour Emeric, Balthazar avait plus vocation à finir ... en coq au vin qu'en mascotte de l'équipe de France.


Pour redonner du moral aux troupes, le président prit la seule solution possible dans cet environnement devenu lugubre :

Ouvrir une bouteille de bière et trinquer en espérant revoir, un jour, le monde civilisé.


Heureusement, au bout de trois heures, la fuite de gaz était stoppée.

Aucune explosion et aucune victime à déplorer.

Après les dernières vérifications d'usage, les pompiers libéraient, enfin, les naufragés du gaz, qui quittait les lieux, entre deux haies de pompiers et gendarmes, sous les crépitements des appareils photo de la presse accourue sur place, à l'image de ce cher Gérard qui avait devancé BFM et TL7 dans sa course aux scoop.